Blog > Smartphone ATEX : Le DATI PTI Pour Environnement Explosif
Smartphone ATEX : Le DATI PTI Pour Environnement Explosif

Qu’est-ce qu’un Smartphone ATEX ?

Le smartphone ATEX est un PTI DATI destiné à un usage en environnement explosif. Grâce à son application PTI native EMERIT, il permet d’alerter en cas de malaise (accident) ou de mal-être (agression, incivilité).

Avec ce smartphone, votre salarié isolé est à la fois équipé d’un téléphone professionnel et d’un dispositif d’alerte pour travailleur isolé en un seul équipement. Il peut alors échanger par sms ou par email, naviguer sur internet et utiliser ses applications métier tout en étant protégé.

Le smartphone ATEX fonctionne sous le système d’exploitation Android. Il est résistant à l’eau et à la poussière (IP 68) et est équipé d’un haut-parleur puissant pour garantir des échanges efficaces en cas d’alerte en environnement très bruyant.

Comment fonctionne le Smartphone ATEX ?

Avec l’application PTI Emerit, il permet à son utilisateur d’activer manuellement des alertes à l’aide de boutons situés sur l’appareil. Il émet aussi automatiquement des alertes en cas de détection d’absence de mouvement et de perte de verticalité (en cas de chute). Ainsi, même en cas de malaise ou de chute, le travailleur isolé est secouru rapidement.

Qui doit être équipé du Smartphone ATEX ?

Ce gsm PTI ATEX est destiné à tous les travailleurs isolés amenés à utiliser leur DATI de manière intensive (application métier) ; résistant aux environnements explosifs, il offre donc une protection du travailleur isolé adaptée aux risques propres à son activité.


>> Demander des informations sur le Smartphone ATEX <<


Que signifie ATEX ?

ATEX est l’acronyme utilisé pour Atmosphère Explosive. Dans le cadre du travail isolé, les employés évoluant dans ce type d’environnement doivent être équipés d’une protection répondant à la norme ATEX. Le smartphone ATEX est donc une solution PTI DATI certifiée ATEX, conforme et adaptée aux zones ATEX.

Quels environnements sont considérés comme ATEX ?

Tout environnement ayant un risque d’explosion est considéré comme ATEX. L’INRS fait référence aux locaux où l’on trouve gaz, vapeurs, poussières combustibles ou encore appareils électriques ou non électriques susceptibles d’exploser. Les locaux dans lesquels sont utilisés ou entreposés des produits chimiques en font aussi partie.

Quelques exemples de secteurs d’activités ou d’environnements ATEX :

  • Usines agroalimentaires
  • Industrie pharmaceutique
  • Cimenteries
  • Industrie du bois
  • Stations services
  • Industrie des métaux
  • Usines de transformation de déchets
  • Industrie cosmétique.

Réglementation ATEX : quel est le cadre légal ?

Une réglementation spécifique encadre la protection des travailleurs isolés en atmosphères explosives.
En Europe cette réglementation ATEX fait référence à deux directives :

  • La Directive n° 1999/92/CE du 16/12/99 concernant les prescriptions minimales visant à améliorer la protection en matière de sécurité et de santé des travailleurs susceptibles d’être exposés au risque d’atmosphères explosives,
  • La Directive 2014/34/UE du Parlement européen et du Conseil du 26 février 2014 relative à l’harmonisation des législations des États membres concernant les appareils et les systèmes de protection destinés à être utilisés en atmosphères explosibles.


Cette réglementation ATEX pose ainsi des définitions et des normes de conformité pour les atmosphères explosives et les dispositifs de protection qui leurs sont propres.

Le code du travail intègre aussi toutes les problématiques liées aux ATEX. Il impose alors aux employeurs l’identification et l’évaluation des risques, le classement des lieux de travail appelé zonage. Un DRCPE (document relatif à la protection contre les explosions) doit être de surcroît rédigé. Ces articles et arrêtés ne viennent pas remplacer mais compléter les principales dispositions de prévention des risques :

  • article R. 4216-31 du Code du travail relatif à la prévention des explosions (obligations du maître d’ouvrage)
  • articles R. 4227-42 à R. 4227-54 du Code du travail relatifs à la prévention des explosions (obligation de l’employeur),
  • arrêté du 8 juillet 2003 relatif à la signalisation de sécurité et de santé au travail,
  • arrêté du 8 juillet 2003 relatif à la protection des travailleurs susceptibles d’être exposés à une atmosphère explosive,
  • arrêté du 28 juillet 2003 relatif aux conditions d’installation des matériels électriques dans les emplacements où des atmosphères explosives peuvent se présenter.
Les derniers articles
Travail isolé et code du travail : jurisprudence pour défaillance d’assistance
Par Samuel Mormin le 4 août 2021
Smartphone ATEX : Le DATI PTI Pour Environnement Explosif
Par Samuel Mormin le 4 août 2021
News : Fin des lignes RTC
Par Emeline Bazeille le 4 août 2021
PARTAGER L’ARTICLE